Pourquoi les gens sont plus sympas avec les riches?

Pourquoi les gens sont plus sympas avec les riches?

C’est un fait, un mendiant pourrais venir vous demander 50 centimes pour nourrir ses enfants et vous l’enverriez chier si vous n’êtes pas de bonne humeur tandis qu’un riche bien habillé dans une belle Audi Q5 pourrait venir vous voir dans une station service et vous expliquer élégamment comment il a « oublié son portefeuille à la maison » et qu’il aurait besoin de 5€ pour éviter d’avoir une panne sèche, vous lui filerez peut être le billet sans même réfléchir si c’est vrai, vous lui proposeriez peut être même plus car cela ne vous dérangerait bien évidemment pas. Ce n’est après tout pas beaucoup d’argent et ça vous ferait plaisir de lui « rendre service ».

Maintenant vous personnellement pouvez ne pas fonctionner exactement comme ça, le but n’est pas de savoir ce que vous personnellement auriez fait dans cette situation, mais de comprendre pourquoi les gens ont une très forte tendance à fonctionner comme ça et à chercher (parfois à tout prix) à plaire aux riches et à s’aligner avec eux.

Tout d’abord, il faut savoir que les gens ne cherchent pas seulement à « plaire » aux riches (respect exagéré, obéissance, gentillesse exagérée, … etc) mais aussi à faire semblant d’être aussi riche qu’eux, et d’appartenir à la même catégorie sociale, d’être « pareil », … etc. (faire semblant d’être riche devant des gens plus pauvres et un autre sujet).

Pour expliquer ce comportement, il faut comprendre d’abord ce que représente l’argent (matérialisé par les signes extérieures de richesse). L’argent représente en effet pour l’homme (liste non exhaustive):

  • La puissance (pouvoir sur les autres).
  • L’abondance de ressources (capacité à être un donneur plutôt qu’un receveur, rôle actif dans la société plutôt que passif).
  • Le rang social (supériorité et suprématie sociale)
  • … etc.

Face à ce haut potentiel social perçu, l’homme (et la femme) cherche généralement à s’aligner au maximum avec la personne en question pour être sûr d’être « avec » et éviter tout risque (potentiellement dévastateur d’un point de vue évolutionniste) de se retrouver « contre« .

Ceux qui se sont aligné aux plus riches et aux plus puissants dans le passé auraient obtenu des facteurs de survie supplémentaires par rapport à ceux qui seraient restés neutres et donc auraient eu plus de chance de transmettre leur gênes de « l’alignement avec les riches » aux générations suivantes et ce comportement est donc resté dans le patrimoine génétique.